Comment fonctionne l’hypnose ericksonienne ?

Quand on pense à l’hypnose, on imagine la scène suivante : un homme (ou une femme), l’hypnotiseur, soumet des ordres à une ou plusieurs personnes volontaires. Les sujets tombent instantanément dans le sommeil et inconsciemment accomplissent des actes involontaires ! Pour l’hypnose ericksonienne, vous pouvez oublier cette image ! Moins impressionnante et moins directive que l’hypnose de spectacle, l’hypnose ericksonienne n’ordonne pas mais suggère !

D’où vient l’hypnose ericksonienne ?

L’inconscient fait partie de nous, mais durant longtemps (notamment après les thèses de Freud), il a été considéré comme un lieu caché et obscur isolé au plus profond de notre être. Après ses études en 1928, Milton Erickson, psychiatre et psychologue américain, découvre que l’inconscient renferme des potentialités insoupçonnées pouvant être exploitées pour apporter les changements utiles ! Pour ce précurseur de l’hypnose ericksonienne, les comportements et gestes d’une personne ne doivent pas être contrôlés par une autre durant la séance d’hypnose, mais émerger de la volonté du sujet même. Ceci en mettant au point des techniques où l’inconscient et le conscient sont exploités ensemble !

Comment se passe une séance d’hypnose ericksonienne ?

En utilisant des méthodes spécialisées, le praticien en hypnose ericksonienne amène le sujet à mobiliser ses ressources refoulées afin de déclencher la transformation intérieure, et par la suite changer de comportement et d’attitude. La démarche est souple et non dirigiste. Ce qui n’a rien à voir avec l’hypnose de spectacle, plus autoritaire, avec des inductions rapides et parfois impressionnantes!

 

L’hypnose ericksonienne s’adapte à la personnalité, à l’histoire médicale, à l’environnement et à l’humeur du sujet. Afin d’en connaître davantage sur le sujet, une anamnèse est préalablement réalisée avant de passer à l’hypnose. Sans la bousculer, doucement et graduellement, le professionnel induit la personne dans la transe hypnotique. Durant cette phase, le sujet est laissé dans un état de légère modification de la conscience pour mieux faire passer le message.

Comment se libérer de ses émotions ?

Développer son estime de soi pour pouvoir accepter ses émotions. Plus qu’on ne le croit, l’expression émotionnelle est non un signe de faiblesse mais bien  liée à une plus grande confiance en soi. Mais pour qu’elles n’impactent pas négativement sur la qualité de vie, il convient d’instaurer une gestion des émotions adaptée.

Pour  Isabelle Filliozat, psychothérapeute parents enfants, nos émotions ne doivent pas être refoulées. Au contraire, elles doivent être acceptées pour mieux vivre et être heureux. Mais, elle préconise la méthode de la  pleine conscience pour faire face à des émotions négatives telles que la tristesse, la contrariété, l’agacement ou la culpabilité. La pleine conscience fait appel à des techniques de méditation simples, qui se caractérisent par une concentration sur la respiration abdominale et une observation de la pensée pour pouvoir canaliser nos émotions. Cette technique aide également à cultiver une communication non violente quand on est en colère contre une autre personne.

Pour le psychothérapeute, l’autohypnose est également un outil adapté pour se libérer de ses pensées négatives. Elle permet d’apprivoiser de manière autonome une circonstance perturbante et d’utiliser la pensée positive pour la surmonter.

Recourir à la psychothérapie pour instaurer une attitude positive

Lorsque cela est nécessaire, le psychothérapeute peut aider l’individu à retrouver l’amour de soi à et s’accepter tel qu’il est. Le but est qu’il puisse lâcher prise, vivre dans l’optimisme, avoir la paix intérieure et éviter la frustration. En entrant en contact avec le subconscient du patient, le thérapeute va cultiver les automatismes nécessaires pour cela. La psychothérapie peut également s’attaquer à des troubles refoulés, tels que le manque d’estime de soi ou le mal être pour régler en profondeur le problème.

Grâce à une bonne connaissance de soi et une intelligence émotionnelle, l’individu est capable de vaincre tout élément déclencheur des pensées négatives. Au quotidien la pratique d’exercice comme répéter des affirmations positives tout au long de la  journée peut s’avérer utile.

L’hypnose ericksonienne vous permet donc de libérer vos émotions. Une hypnothérapeute à Béthune vous aide à libérer vos émotions par le biais de séances d’hypnose ericksonienne efficientes au sein de son cabinet.

Qu’est-ce que l’hypnose ericksonienne ?

Psychologue américain né en 1901, Milton Erickson est le père de l’hypnose ericksonienne, appelée également nouvelle hypnose par l’approche novatrice qu’elle apporte à l’hypnose traditionnelle. En parvenant à soigner des cas extrêmement difficiles, elle est à l’origine d’exploits jamais atteints auparavant par l’hypnose classique.

 

L’hypnose classique : principe et limite

L’hypnose classique a été mise en avant par Charcot, éminent neurologue français du 19ème siècle et fondateur de l’Ecole de la Salpêtrière. Ses travaux ont d’ailleurs inspiré Sigmund Freud et des psychothérapeutes du monde entier. Socle de toute hypnothérapie, l’hypnose classique fonde sa démarche sur l’autorité et les ordres, et privilégie un état inconscient aussi bien pour l’induction (l’étape qui va précéder l’état d’hypnose) que la transe hypnotique. Mais au fil du temps, on a découvert que l’hypnose classique présente la limite de ne pas atteindre la réceptivité de  tous les patients. Si certains réagissent systématiquement aux ordres, d’autres sont loin d’être réactifs. Par ailleurs, bien que l’hypnose traditionnelle favorise l’approche dirigiste pour provoquer un résultat immédiat, sa performance est loin d’être durable dans le temps.  

 

Le principe de l’hypnose ericksonienne

Si Milton Erickson a été longtemps adepte de l’hypnose classique, la limite de  l’approche traditionnelle l’a incité à chercher de nouvelles solutions en matière d’hypnose. L’idée était donc de créer une approche qui permettrait d’atteindre et d’hypnotiser tous patients sans exception. Basée sur une démarche humaniste, cette méthode exige la réceptivité du patient, qui est nécessairement en pleine conscience durant la transe hypnotique. L’intention de l’hypnothérapeute n’est pas d’imposer des solutions toutes faites, mais de les faire émerger du patient en l’incitant à participer activement durant les séances d’hypnose. En privilégiant une démarche conversationnelle,  elle permet de travailler sur l’hypnotisé dans son ensemble : sa personnalité, son vécu et son humeur. Elle entre en communication avec l’inconscient du patient tout en le laissant éveillé. Facilement accessible en ligne et exerçant dans la commune de Bethune, l’hypnothérapeute à Béthune fonde ses démarches sur l’hypnose ericksonienne pour traiter les troubles de ses patients. Grâce à son approche permissive, la nouvelle hypnose présente un effet durable et peut être utilisée seule ou en complément de la solution traditionnelle.